Trafic d’armes : Abandonné par l’Église Épiscopale, le Père Frantz Cole une « brebis perdue »

Le père Frantz Cole n’est plus secrétaire exécutif diocésain et prêtre en charge de la paroisse Notre Dame de l’Annonciation à Bolosse depuis le 16 août 2022, révèle une note publiée par le comité de cette Église en date du vendredi 19 août 2022, portant les signatures du Révérend père Madoché, président, Révérend père Samuel Saint Louis, membre, M. Micar Dejardin, secrétaire, Dr. Jean Jimmy Platin, membre et Flairadieu Jule, membre.

Les membres de ce comité précisent dans cette note, que la décision de décharger l’ancien prête de la paroisse Notre Dame de l’Annonciation de ses responsabilités avait pour but de le mettre à disposition de la Direction Centrale de Police Judicaire en vue de l’avancement de l’enquête sur l’importation d’armes et de minutions.

En conséquence, la position de l’Eglise est une question de principe : L’avocat de l’Eglise Episcopale d’Haïti (personne morale) n’assurera la défense d’aucune personne physique, quelle qu’elle soit, poursuivie, à tort ou à raison, dans le cadre de cette affaire, poursuivent les membres du comité. Ils formulent, cependant, le vœu que les droits du père Frantz Cole garantis par la constitution de la République d’Haïti, Ies conventions internationales ratifiées par Haïti et les lois haïtiennes, soient respectées.

Tout en niant l’implication de l’église dans le dossier d’importation d’armes et minutions dans les pays, le comité permanent annonce que dans les jours qui suivent, la liste de documents réclamés de l’église par la DCPJ lui sera communiquée par le biais de l’avocat de l’institution religieuse.

En dernier ressort, l’Eglise Episcopale d’Haïti dit renouveler sa ferme détermination à se porter partie civile dans tout procès à intervenir dans le cadre de cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

19 − huit =

Bouton retour en haut de la page