Trafic d’armes : L’ancien policier Jonas Georges, libéré après un court séjour en prison

La décision du chef du Parquet de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile, d’autoriser la remise en liberté de Jonas Georges, propriétaire du navire «Miss Lilie» est vue comme un scandale judiciaire de trop.

Le séjour de l’ancien policier, gardé à vue, au commissariat de Port-de-Paix, n’aura été que courte durée. Quelques heures après avoir été arrêté pour trafic d’armes et de munitions, Jonas Georges a été libéré sur instruction du chef du Parquet de la juridiction, informe la presse locale.

Au terme de son audition par le commissaire du gouvernement, l’entrepreneur Jonas Georges (49 ans), assisté des ses avocats dont l’ancien député de Port-de-Paix, Jean-Mary Florestal, a été autorisé à abandonner son lieu de détention. Dans la foulée de sa libération, son passeport a été retenu par le chef de la poursuite, révèle la source locale. Les motifs de la décision de garder le passeport de l’homme d’affaires n’ont pas été expliqués.

Les derniers dénouements dans l’affaire du navire «Miss Lilie» sont considérés comme un coup de tonnerre dans la Cité Capois-la-Mort. Jonas Georges, à l’instar de Marie Guilène Estimable, Wilfrid Estimable et Nènè ainsi connu faisait l’objet d’un mandat d’amener émis par le chef de la juridiction, Me Virgile. Des chefs d’accusation de trafic illégal d’armes et de munitions, d’association de malfaiteurs sont retenus contre eux, après la saisie de plus de 120 mille cartouches, de 30 chargeurs AK-47, 3 armes de poing à bord du bateau «Miss Lilie», le 1er juillet dernier.

Des interrogations surgissent quant aux motivations réelles du Parquet à libérer l’un des suspects clés dans le scandale de trafic illégal d’armes et de munitions. Le prévenu Jonas Georges, aurait-il déjà été considéré comme une patate chaude?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

14 − un =

Bouton retour en haut de la page