Actualités

Un nouveau CEP dans 8 jours, promet le conseiller-président Louis Gérald Gilles

Sans des mesures fortes pour endiguer l’insécurité, l’organisation des élections sera un vœu pieux, estiment certains observateurs. Démanteler les gangs armés serait un gage pour rassurer électeurs et candidats, insistent des acteurs de la société civile. Entre-temps, l’exécutif annonce mettre le cap vers l’aventure en annonçant la formation d’un nouveau Conseil électoral provisoire (CEP).

Neuf secteurs concernés par le choix de leur représentant devant former le Conseil électoral provisoire (CEP) ont reçu ce jeudi une correspondance de l’Exécutif de transition afin de confirmer leur membre dans la nouvelle structure électorale, a révélé le conseiller-président, Dr Louis Gérald Gilles. Dans le cadre d’une interview accordée à Radio Kiskeya, l’ancien sénateur évoque des avancées enregistrées dans la mise sur pied de l’instance électorale. Le Conseil présidentiel de transition (CPT) s’active à jouer sa partition dans la mise en place d’une nouvelle structure électorale devant manifester la bonne foi de l’équipe gouvernementale en place pour doter le pays de nouveaux dirigeants politiques légitimes, selon le dirigeant de la Nouvelle orientation pour libérer Haïti (Noulah).

Le secteur religieux, les organisations syndicales, la Conférence épiscopale d’Haïti, la Fédération protestante d’Haïti (FPH), les droits humains, vont devoir déléguer leur membre conformément à la correspondance, soutient le conseiller-président, Dr Louis Gérald Gilles. À ce stade, il reste à confirmer si les secteurs concernés ont déjà été saisis de l’appel de l’Exécutif de transition.

Bien avant le premier ministre, Dr Garry Conille, un membre du Conseil présidentiel s’était déjà entretenu avec la structure administrative du Conseil électoral en mai dernier. Il était question, selon le conseiller-président Frinel Joseph d’une prise de contact avant la relance de la machine électorale. Le 19 juin dernier, le Dr Conille a également visité les locaux du Conseil électoral dans l’optique de mobiliser l’équipe sur les échéances électorales et de garantir un environnement sécuritaire adéquat. Il a formulé le vœu que tous les secteurs s’engagent dans le processus, tout en insistant sur la nécessité que le pays renouvelle ses dirigeants politiques.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page