Urgent : la population de la commune de Liancourt est en danger

Des citoyens de Liancourt lancent un appel pressant aux autorités policières afin de venir en aide à la population qui fait face à l’envahissement des bandits du gang de Savien. Plusieurs résidents sont kidnappés par les criminels qui ripostent après le décès d’un enfant soldat affilié au gang « Gran-Grif ».

Le calvaire des résidents de Liancourt, qui affrontent au quotidien la terreur imposée par des bandits du gang « Gran-Grif », se poursuit. Ce samedi 2 décembre, les alliés de cette organisation criminelle basée à Petite Rivière-de-l’Artibonite ont intensifié les attaques contre la population civile en faisant irruption dans des maisons pour tuer, kidnapper des gens et vider des maisons.

La presse locale fait état de plus d’une dizaine de citoyens kidnappés par les assassins. Des menaces physique et verbale sont proférées contre des citoyens qui osent se rebeller, rapporte une journaliste établie dans la zone. Cette situation intervient après la capture par la force résistance de Jean-Denis d’un enfant soldat enrôlé dans le gang « Gran-Grif ».

À Liancourt, chaque samedi, les résidents de la commune ont rendez-vous au marché public pour se ravitailler. L’intervention des hommes lourdement armés a perturbé les activités commerciales dans la zone et créé des tensions. Aucune présence policière à Pont-Sondé, dans le Sous-Commissariat de « Pat-Chwal » n’a été remarquée, souligne la source qui dénonce un certain laxisme des autorités policières de l’Artibonite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page