À défaut d’un test négatif au Coronavirus, le gouvernement envisage une alternative

Les voyageurs en provenance des États-Unis d’Amérique ou d’autres pays submergés par une deuxième vague du Coronavirus seront soumis à une quarantaine domiciliaire, a annoncé Marie Greta Roy Clément, ministre de la Santé publique et de la Population.

Le gouvernement relativise la décision d’exiger aux citoyens fraîchement débarqués au pays par voie aérienne un certificat de dépistage au Covid-19. La titulaire du MSPP qui intervenait ce mardi à l’aéroport Toussaint Louverture, a admis avoir opté pour une alternative au document exigé.

”Il se peut que le voyageur soit dans l’impossibilité de faire le test aux États-Unis, en raison du délai imparti à l’annonce de la décision. Par souci de renforcer la surveillance médicale, à leur arrivée sur le sol haïtien, ils seront admis à une quarantaine domiciliaire”, a-t-elle annoncé.

Le gouvernement de facto acculé par une faiblesse dans les recettes collectées parie sur la relance de l’économie malgré le risque d’une deuxième vague épidémique immenente. La décision d’autoriser la réouverture de l’espace aéronautique est vue par certains spécialistes comme une démarche suicidaire en raison d’une remontée des cas de contamination au virus dans la Floride, et que parallèlement 80 pourcent des voyages proviennent de cet état américain.

Pour rassurer, des dispositions sont envisagées en vue de garantir la quarantaine domiciliaire, a souligné la docteur Greta Roy. Des agents de la Direction épidémiologique, de Laboratoire et de la Recherche seront mobilisés afin de collecter les données relatives à l’histoire de voyage des nouveaux arrivés, a-t-elle poursuivi.

Hervé Noël / HIP

Crédit photo : Page Facebook AAN

Bouton retour en haut de la page