Pour ses 21 ans, le Groupe Médialternatif plaide en faveur de l’accès à l’information

À l’occasion des 21 ans du Groupe Médialternatif (GM), ce jeudi 20 octobre, son coordinateur, le journaliste senior Gotson Pierre a plaidé en faveur de l’accessibilité à l’information et à la communication de qualité pour un véritable débat démocratique. Dans une note acheminée à la rédaction, Gotson Pierre a souligné que la crise multidimensionnelle, qui secoue le pays impacte sévèrement le fonctionnement des médias, déjà confrontés à une transformation technologique continue, couplée à un bouleversement des pratiques.

« Le GM profite de ce jour d’anniversaire pour souligner l’enjeu de l’accessibilité de l’information et la communication dans la conjoncture de crise actuelle et relever l’urgence de la disponibilité de médias capables de rejoindre la majeure partie de la population et contribuer à l’alimentation d’un véritable débat démocratique », peut-on lire d’entrée de jeu dans la note signée par Gotson Pierre tout en précisant que durant les 21 dernières années, le GM s’est efforcé de remplir pleinement sa mission, qui est de créer et dynamiser des espaces alternatifs de communication au bénéfice des secteurs sociaux. Tout cela en vue de favoriser la participation de ces secteurs à un processus de développement humain durable, a-t-il indiqué.

Par ailleurs, le GM, regroupant l’agence en ligne AlterPresse (2001) et la station AlterRadio (2015), en a profité pour inviter à œuvrer à l’accessibilité de l’information et la communication de qualité pour un véritable débat démocratique évoquant une période de grande crise « qui n’épargne aucun pan de la société haïtienne ». Le GM a décelé un recul forcé de l’utilisation de médias régulés suivant les normes professionnelles, qui selon cette institution, est susceptible d’accroitre la dégradation des rapports sociaux. Plus loin, le GM regrette, jusqu’à présent, qu’on ne soit pas en mesure de compter sur l’internet pour faire fonctionner les moyens de communication de masse. Ce qui remplierait l’ensemble des fonctions attendues des médias vis-à-vis de la société en générale, a-t-il ajouté.

Toutefois, le GM croit qu’ « il faut profiter au mieux des nouvelles opportunités technologiques et être attentif à l’évolution de la consommation des médias autant anciens que nouveaux, mais sans céder à l’illusion d’un univers numérique accessible à tous et toutes en Haïti, avec seulement 11.9% de pénétration d’internet et moins de 30% d’accès ». Gotson Pierre a indiqué que dans les conditions socio-économiques actuelles, la réduction drastique des heures d’émission de radio sur les ondes hertziennes affecte l’accès de la population à une information vérifiée, indispensable dans la difficile construction démocratique en Haïti. Il a tenu à rappeler que diverses catégories de la population comptent encore sur la radio hertzienne pour s’informer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

un + dix-huit =

Bouton retour en haut de la page