Insécurité : Le Parc Industriel CODEVI ferme ses portes jusqu’à nouvel ordre

Suite aux derniers mouvements de protestation des ouvriers du Parc industriel CODEVI situé dans la communauté haïtienne de Juana Mendez, à la frontière de Dajabon, les responsables ont décidé de fermer temporairement leurs portes.


Dans ce centre où travaille plus de 15 mille personnes, la situation était intenable le jeudi 29 septembre suite à l’incident impliquant le maire de la ville de Ouanaminthe, Luma Démétrius. Ce dernier ayant été à la base d’un embouteillage parce qu’il voulait à tout prix rentrer dans l’enceinte du parc malgré l’interdiction de certains agents de sécurité. Un vent de panique s’en est suivi, causant plusieurs victimes parmi les ouvriers. Certains ont été piétinés, d’autres morts, évanouis ou estropiés.

En colère, un groupe de protestataires ont fait irruption sur le site et ont tout saccagé, n’épargnant même pas une ambulance dominicaine qui était venue pour évacuer les blessés. Il a fallu l’intervention de militaires dominicains pour rétablir l’ordre.

En attendant, les portes du Parc vont rester fermées jusqu’à nouvel ordre, ont fait savoir les responsables dans un communiqué datant de ce vendredi 30 Septembre 2022.

Notons qu’au cours de la journée, les principaux dirigeants de CODEVI se sont rencontrés dans le but d’analyser la situation, selon ce qu’a rapporté le journal Listin Diario.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

quatre × 1 =

Bouton retour en haut de la page