Les motifs du suicide de l’inspecteur Meradieu Jean-Baptiste, expliqués par le porte-parole Dieudonné François

Selon l’adjoint du porte-parole de la Police nationale dans l’Artibonite, l’inspecteur Meradieu Jean-Baptiste, fraîchement affecté dans la juridiction s’est suicidé. L’inspecteur principal Jean-Baptiste, rapporte que le policier a mis fin à ses jours dans l’après-midi du dimanche 7 juin 2020.

Le bruit d’une détonation, poursuit le policier, a piqué la curiosité des autres agents du commissariat de la Cité de l’Indépendance qui s’étaient accourus sur les lieux du drame.

À l’arrivée, explique l’adjoint du porte-parole François, le corps de l’inspecteur principal gisant dans son sang a été constaté. Des efforts déployés pour transférer le corps à l’hôpital se sont révélés sans succès, car il est décédé au cours de route.

Pour l’heure, le corps a été admis à la morgue de l’hôpital la Providence des Gonaïves avant d’approfondir l’enquête. Des éléments préliminaires communiqués par l’adjoint du porte-parole François révèlent que l’inspecteur Meradieu Jean-Baptiste était psychologiquement mal en point. Aux rumeurs faisant état du transfert de l’inspecteur Meradieu Jean-Baptiste de la juridiction de Hinche à la juridiction des Gonaïves pour des motifs d’appartenance au mouvement ”Fantome 509″, le porte-parole s’est gardé de faire des commentaires.

Hervé Noël / HIP

Crédit Photo / Internet

Bouton retour en haut de la page