Négociations entre des acteurs de l’opposition et le pouvoir : Desras accuse, André Michel précise

Après les récentes déclarations de l’ex-sénateur Simon D. Desras, Me André Michel tente de clarifier certains sujets ce 30 octobre 2020. Il affirme que quelques membres du Secteur Démocratique et Populaire (SDP) ont l’habitude de « communiquer » avec le chef de l’État. Toutefois, cela n’engage pas la structure dont il est un membre influent, martèle-t-il.

Sorti de son silence, Simon D. Desras a fait des déclarations fracassantes, semant le trouble dans l’opposition politique, notamment le SDP. Il avoue avoir discuté avec Jovenel Moïse et qu’il n’est pas le seul à l’avoir fait, Évalière Beauplan est un interlocuteur du locataire du Palais national. De même, il déclare que des opposants farouches au pouvoir en place négocient en cachette le poste de Premier ministre.

Pour clarifier, Me André Michel passe à la barre. Selon lui, « il ne faut pas prendre trop au sérieux les déclarations de son collègue de l’opposition ». Cependant, il confirme que, comme des gens civilisés, des membres de la structure ont réellement « communiqué » avec Jovenel Moïse. Toutefois, en aucun cas, ils n’ont rien négocié avec le locataire du Palais National. Parallèlement, il reconnait que certains membres du secteur n’ont pas de conviction et se sont laissés achetés par Michel J. Martelly, Jovenel Moïse et le PHTK. Qualifiant ces acteurs de Judas, André Michel prend ses distances par rapport à ces « traitres », dit-il, et leur négociation avec le pouvoir en place les concerne et n’a nullement rien à voir avec le Secteur Démocratique et Populaire. Il retire du lot des personnages comme Nenel Cassy, Marjorie Michel, Antonio Chéramy et Rony Colin.

Me André Michel admet que ces points de discorde ne font qu’éroder le secteur et font du même coup l’affaire de Jovenel Moïse. Toutefois, il rassure que les acteurs conscients et de conviction du SDP ne baisseront pas la garde et continueront la lutte anti-Jovenel.

Dans la foulée des discussions, il s’avère nécessaire de se demander qui aujourd’hui est représentatif du Secteur Démocratique et Populaire quand Dieuseul S. Desras, Évalière Beauplan, Walson Sanon discutent avec le pouvoir sans l’approbation d’André Michel, Nenel Cassy ou de Marjorie Michel?

En tout cas, 2020 c’est l’année qui permet de découvrir la face cachée de plusieurs dirigeants de l’opposition politique. Les accusations mutuelles laissent entrevoir déjà d’autres scandales, au sein de l’opposition.

Haiti Infos Pro / HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro