André Michel s’approprie le discours du défunt Jovenel Moïse, contre le peuple

Le porte-parole d’une branche du secteur démocratique et populaire (SDP), Me André Michel, a déclaré que les mouvements de protestations enclenchées dans tout le pays, depuis le 12 septembre dernier, ne pourront pas renverser le premier ministre Ariel Henry à la tête de la Primature.

Invité à l’émission « Panel Magik » sur les ondes de Radio Magik9, l’ancien opposant farouche au feu président Jovenel Moïse, Me André Michel, a une fois de plus renouvelé son amour pour le premier ministre Ariel Henry et son gouvernement.

Alors que la population proteste à travers les rues pour exprimer son ras-le-bol contre la crise sociopolitique et économique et l’annonce de l’ajustement des prix des produits pétroliers, Me André Michel prend ses distances aux différentes revendications des citoyens, appuyant ainsi la décision du Premier ministre.

« Ariel Henry ne quittera la Primature que lorsque des élections auront été organisées dans le pays ou s’il meurt… » a déclaré celui qui s’est autoproclamé « Avocat du Peuple » sur les ondes du 90.9 FM.

En outre, André Michel estime que les acteurs politiques seront tenus pour responsables de la présence d’Ariel Henry au pouvoir le plus longtemps que possible s’ils refusent de se lancer dans le processus de dialogue initié par le chef du gouvernement, arguant qu’il n’y aucune provision légale pour remplacer Ariel Henry à la tête de la primature.

Si jadis le porte-parole du secteur démocratique et populaire s’était catégoriquement opposé au pouvoir de Jovenel Moïse, surtout lors de la décision d’ajouter 20 gourdes sur le prix du gallon de la gazoline en juillet 2018, aujourd’hui il a l’audace de défendre cette même décision prise dans un contexte difficile.

« Je m’opposerais encore si j’avais à le faire, car Jovenel Moïse était mêlé dans la corruption et avait fédéré les gangs. Tel n’est pas le cas pour ce gouvernement », a scandé Me André Michel.

Réagissant aux mouvements de protestation enclenchés par les citoyens contre l’annonce de l’ajustement du prix des produits pétroliers à la pompe, André Michel n’y voit aucun inconvénient, car, selon lui, cela pourrait aider le gouvernement à mieux gérer le train de vie de l’État et à mettre en place plus de programme d’apaisement social.

Depuis qu’Ariel Henry, fruit du PHTK, est au pouvoir, l’« avocat du peuple » s’est dénaturé, abandonnant ainsi les causes populaires qu’il prétendait défendre. En réponse au comportement d’André Michel, une foule en colère s’en est pris à sa résidence à Thomassin 37, ce mercredi 14 septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

18 + 20 =

Bouton retour en haut de la page