Haïti-insécurité: préoccupé, le RNDDH écrit au CSPN

Préoccupé par la montée de l’insécurité à travers le pays, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a adressé une correspondance à Jean Michel Lapin, président du Conseil Supérieur de la Police Nationale, dans laquelle son directeur exécutif, Pierre Esperance, dénonce les dernières interventions de la PNH minimisant les cas de kidnapping.

«Les dernières interventions médiatisées de la PNH en date du 6 février 2020 ne sont pas de nature à rassurer la population», a estimé le RNDDH dans cette lettre ouverte portant la signature de M. Espérance dont la rédaction d’Haïti Infos Pro a reçu copie.

Le RNDDH qui croit que la PNH ne fait pas grand cas des plaintes des victimes d’actes d’enlèvement regrette que ces cas, pour la majorité, soient «perpétrés par des individus armés circulant à motocyclette ou de voitures aux vitres teintées sans plaque d’immatriculation».

Fustigeant le comportement du président du CSPN, Jean Michel Lapin, le directeur exécutif du RNDDH n’y va pas avec le dos de la cuillère: « c’est assurément vos nombreuses occupations qui vous rendent sourd aux cris d’alarme poussés par la population et relayés par plusieurs médias de la capitale qui ont, avec force et détails, relaté certains cas d’enlèvement dans leurs émissions de nouvelles ».

En outre, il fait remarquer que 32 cas de morts violentes ont été recensés durant le mois de janvier dernier.

Le RNDDH qui a aussi attiré l’attention des autorités sur la situation catastrophique dans laquelle se trouvent les centres carcéraux du pays recommande au CSPN de doter la PNH de moyens adéquats afin de freiner la contrebande et les trafics illicites d’armes à feu.

Notons qu’en conférence de presse le 6 février dernier, le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti, Michel Ange Louis Jeune, avait dénoncé des rumeurs concernant des cas de kidnapping. « Depuis ces deux dernières semaines, il y a de fausses informations qui circulent au sujet de la commune de Delmas concernant les cas de kidnapping» avait-il martelé.
Alors que dans la soirée du samedi 8 février 2020, au moins 5 personnes ont été kidnappées à Delmas 33. Ces citoyens qui fréquentaient l’assemblée «Église Baptiste Phare de la Cité» située à Martissant étaient en mission dans la commune de Wilson Jeudy. Malgré l’opération « Rideau de fer » lancée par la PNH, des bandits continuent d’opérer en toute quiétude. Dans la journée du 10 février 2020 au moins deux cas de kidnapping ont été rapportés.

Joubert Joseph/HIP

Bouton retour en haut de la page