Haïti-Santé: l’Hôpital universitaire de Mirebalais, face aux défis du Coronavirus

L’un des centres hospitaliers les plus équipés d’Haïti dispose seulement de 20 lits pour recevoir les personnes infectées par le Coronavirus. “En ce temps de crise, l’Hôpital universitaire de Mirebalais fait face a un manque de moyens”, nous a confié l’un des responsables de “Zanmi LASANTE”, l’organisation qui soutient ce centre.

Depuis l’apparition de la pandémie sur le territoire national, l’Hôpital universitaire de Mirebalais ne cesse d’être sollicité. Selon ce responsable, 5 des 6 cas confirmés ont été transportés dans ce centre. “A ce rythme, la situation va être difficile et compliquée pour nous”, a déclaré notre source. “2 patients ont épuisé 24 bonbonnes d’oxygène pendant 2 jours”, a ajouté cette même source.

Ayant annoncé la disponibilité de 200 lits pour environs 10 millions d’habitants, la ministre de la santé publique, Dr Marie Gréta Roy Clément, semble ne pas pouvoir cacher la triste réalité qui menace la République.

La ventilation de l’hôpital fait défaut

La prise en charge des cas sévères nécessitant des soins intensifs sera l’un des plus gros défis en cas d’augmentation du nombre de cas. Le représentant de Zanmi Lasante, qui requiert l’anonymat, informe que le système de ventilation de l’Hôpital de Mirebalais peut alimenter uniquement 7 lits. “Cet aspect est très important, puisqu’on reçoit des malades qui auront des problèmes respiratoires”, poursuit ce responsable, évoquant aussi la peur des personnels de ce centre hospitalier.

Notre source rapporte que l’Hôpital compte 4 médecins et environ 4 infirmières qui, dit-il, “acceptent volontairement de travailler”. A en croire le responsable, les personnels de santé ne voulaient pas travailler dans la lutte contre le Coronavirus. “Ils reçoivent des menaces venant de ses proches. C’est compliqué pour nous. On est obligé d’augmenter leurs salaires. Normalement, ces professionnels devraient recevoir 40 milles gourdes comme salaire. Pour l’heure, on leurs donnent 4 mille dollars américains”, nous explique la source, l’air inquiet.

Elle souligne que l’Hôpital universitaire de Mirebalais est en manque de moyen financier, malgré les différentes promesses faites par les autorités. “L’Etat central avait promis de couvrir les 25% du budget de Zanmi Lasante, mais jusqu’ici, rien est dit”, se plaint le responsable.

Entretemps, le nombre de cas confirmés officiellement en Haïti augmente. Avec 6 personnes testées positives, le pays ne pouvait pas échapper à cette pandémie qui a déjà tué environ 15 milles personnes à travers le monde. Vraisemblablement, avec cette pandémie, le système de santé haïtien, déjà bancal, sera éprouvé. La République devra, selon certains observateurs, trouver des solutions adaptées afin de limiter les dégâts.

Kettia JP Taylor / HIP

Bouton retour en haut de la page