L’alliance de terreur entre Barbecue et le pouvoir, une page tournée?

Si les messages de Jimmy ”Barbecue” Cherizier, chef de file du G-9, publiés sur son compte Twitter, se révèlent authentiques, le divorce, selon certains observateurs, entre l’ancien policier et le pouvoir semble avoir été consommé.

Les civils armés du G-9, sous l’impulsion de Jimmy ”Barbecue” Cherizier, espèrent marquer encore plus de territoires et imposer leur règne de terreur. Ce lundi, sur le Boulevard Toussaint Louverture, les hommes armés ont créé la panique en dégainant leurs armes de grand calibre. Ils ont également attaqué des entreprises commerciales et dressé des barricades sur la voie publique.

Des séquences audiovisuelles filmées en amateur, virales sur les réseaux sociaux, démontrent des actions d’une rare violence entretenue par des caïds. Des employés d’un concessionnaire de véhicules pris de panique ont vécu l’horreur. Selon les images, les hors la loi ont tenté de prendre d’assaut les installations commerciales.

Des épisodes qui ont contraint plusieurs chefs d’entreprise à plier bagage. En milieu de journée, plusieurs maisons de commerce et industries établies sur le Boulevard Toussaint Louverture ont gardé leurs portes fermées. Des tirs nourris ont résonné dans le secteur compris entre le boulevard et le quartier précaire de Simon Pelé, ont témoigné des motocyclistes.

Le transport public a été fortement perturbé par des déflagrations consécutives à l’imposante démonstration des gangs.

La Police nationale d’Haïti, en dépit des appels réitérés des industries et patrons du secteur privé, n’a pas manifesté sa présence, déplorent d’autres usages de cet axe.

Après avoir attaqué simultanément commissariats, postes et antennes de la PNH, les civils armés du G-9, sous le leadership de Jimmy ”Barbecue” Cherizier espèrent initier une ‹‹révolution sociale››.

Bouton retour en haut de la page