Nécrologie : le milieu culturel haïtien s’incline devant la dépouille de Sébastien Jean

Le peintre et sculpteur Sébastien Jean, né en Haïti le 17 mars 1980, vient de nous quitter, ce mardi 24 novembre 2020, à l’âge de 40 ans, laissant derrière lui une œuvre magistrale. L’artiste se serait brisé la nuque en tombant d’un escalier, selon ce qu’a rapporté un proche de Sébastien Jean qui avait plusieurs cordes à son arc. 

Des institutions qui ont travaillé avec l’artiste se sont inclinées devant la disparition d’un peintre en pleine ascension. C’est le cas du Centre d’Art qui se dit choqué par la mort subite de Sébastien Jean. 

” Ce matin, nous avons appris l’horrible nouvelle du décès de Sébastien Jean, parti si jeune, en pleine ascension avec des projets plein le calendrier “, se lamente le Centre d’Art dans un message posté sur son compte Facebook ce mardi. Il estime que l’œuvre de Sébastien Jean, vu ses formes chimériques, ses couleurs fumées, son rythme des compositions, offre la chorégraphie de ses meurtrissures et de nos douces blessures.

Akoustik Prod qui a organisé avec l’artiste, de concert avec la Fokal l’exposition “Veine et Courage” du 27 septembre au 4 octobre dernier dans le cadre des Jeudis de l’Art Contemporain à la Maison Dufort en a fait de même. “Le temps semblait s’arrêter lorsque nous avons appris le décès subit de Sébastien Jean, ce mardi 24 novembre”, a écrit l’association culturelle dans une note de condoléance acheminée à la rédaction du journal. 

“Sébastien était une grande âme, plasticien, sa rage de vivre et son goût pour l’extravagance des couleurs s’expriment à la perfection dans son œuvre qui touche un large éventail de disciplines artistiques : dessin, peinture sculpture, performance, se remémore Akoustik Prod.

De son côté, la galerie d’Art “Les Ateliers Jérômes” dit apprendre avec “rage et tristesse la mort accidentelle” de l’un des leurs. Des écrivains comme Jean Euphèle Milcé, le directeur à la Direction Nationale du Livre Jean Emmanuel Jacquet et d’autres personnalités comme le photographe Patrice Dougé pleurent la mort de Sébastien Jean à travers de courts messages publiés sur les réseaux sociaux. 

Joubert Joseph / HIP

Bouton retour en haut de la page