Nouvelle manifestation des étudiants : au moins deux véhicules incendiés

Des dizaines d’étudiants de différentes entités de l’UEH qui se réclament de « FantomUEH » ont manifesté à Port-au-Prince, ce mercredi 7 octobre, en vue de continuer de réclamer justice pour Grégory Saint-Hilaire, tombé sous les balles d’un agent de l’USGPN.

Des étudiants qui se réclament du mouvement « FantomUEH » se disent déterminer à trouver justice pour leur camarade tué par un policier au service du Palais National. Au moins deux véhicules immatriculés Service de l’État ont été incendiés dans le cadre de ces mouvements de protestation, à savoir un camion à benne basculante du Ministère des Travaux Publics Transport et Communication (MTPTC) et un pick-up de l’Électricité d’Haïti (Ed’H). Les pompiers dépêchés sur les lieux ont pu empêcher l’incendie total de l’engin lourd du MTPTC, contrairement au pick-up de l’ED’H complètement calciné.

La police a fait un large usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants qui ont parcouru plusieurs rues de la capitale et en ont profité pour appeler au départ de Jovenel Moïse, jugé incompétent et corrompu. Dans ce même registre, une exposition de douilles de bonbonnes de gaz lacrymogènes a été organisée devant la barrière principale de l’INAGHEI à l’Avenue Christophe en vue de dénoncer la répression policière.

Joubert Joseph / HIP

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro