Pierre Espérance : «Bloquer l’accès aux terminaux, relève de la criminalité, du terrorisme»

Le chef de file de la Fédération de «G-9 an fanmi», Jimmy «Barbecue» Cherizier revendique haut et fort les mouvements armés visant à perturber les opérations de chargement dans le Terminal Varreux, en dépit de la catastrophe humanitaire qui guette le pays et la situation préoccupante des patients admis dans des hôpitaux menacés de suspendre leur service en raison de rupture de stock de carburant.

Les organisations syndicales du secteur du transport public, initiatrices de l’appel à la grève générale pour forcer le gouvernement de facto à adresser la crise de l’essence et l’insécurité, ont beau tenter de prendre leur distance à la mobilisation armée, mais dans l’opinion la tendance d’un mouvement récupéré par le «G-9» ne se dissipe pas. Mardi, dans une communication virale sur les réseaux sociaux, Jimmy «Barbecue» Cherizier, leader de la coalition criminelle de «G-9», a conditionné la levée des barricades, la démobilisation de ses troupes dans l’environnement du Terminal Varreux par la démission du premier ministre de facto Ariel Henry. De tels agissements, selon le directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Pierre relève du terrorisme, de la criminalité.

La difficulté pour des camions-citernes de s’approvisionner en carburant, après l’annonce par le Bureau de monétisation des programmes d’aide au développement (BMPAD) de la disponibilité du produit dans les sites de stockage, traduit une situation intenable. Le responsable du RNDDH rappelle que des vies sont en danger, des établissements sanitaires menacent de fermer leurs portes, des entreprises commerciales peinent à se ravitailler, l’économie s’agonise faute de leadership des dirigeants.

Sur ces considérations, Pierre Espérance appelle les bandits à respecter les droits d’autrui, à faire passer leurs revendications dans les limites de la loi. Il souligne que ces hommes armés qui se revendiquent «revolutionnaires» sont en train de pénaliser des compatriotes qu’ils prétendent défendre.

Ces actes inhumains et barbares résultent des années de gouvernance catastrophique des institutions appelées à garantir l’ordre héritée du régime PHTK, dénonce Pierre Espérance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − onze =

Bouton retour en haut de la page