S’achemine-t-on vers la dissolution de l’Accord de Montana ?

Dans une correspondance adressée au Bureau de suivi de l’Accord Montana (BSA), la Fédération Protestante d’Haïti (FPH) a annoncé son retrait de cette entente politique et opté pour un plus large consensus en vue de trouver des solutions appropriées à la crise sociopolitique et économique que confronte le pays.

À travers cette correspondance adressée au Bureau de suivi de l’Accord de Montana (BSA), l’organisation religieuse a avancé diverses considérations telles que la tendance polémique croissante générée par la pluralité des accords, le retard pris par l’Accord Montana pour garantir l’harmonisation dans la ligne de sa raison d’être, entre autres, comme motifs de sa décision.

Fort de ces constats, la FPH croit qu’elle est dans l’obligation d’annoncer son retrait de l’Accord Montana, en préconisant un plus large consensus, en vue du salut de la Nation. Toutefois, la Fédération Protestante d’Haïti dit espérer que « sa décision n’enlève aucunement la volonté suprême chez l’un comme chez l’autre, de travailler encore à l’amélioration du sort de la patrie commune ».

À rappeler que le Bureau de suivi de l’accord de Montana a boudé à maintes reprises le processus de dialogue initié par les signataires de l’Accord du 11 septembre, les accusant de vouloir faire passer le temps. Bicéphalisme ou monocéphalisme, c’est l’un des points de désaccord des deux parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

dix-huit + un =

Bouton retour en haut de la page