Au moins 4 personnes dont deux femmes tuées à Bel-Air lors d’une attaque armée du G9

Les attaques des gangs du G9 à Bel-Air se poursuivent. Au moins 4 personnes, dont deux femmes, ont été tuées dans cette zone le dimanche 30 mai 2021 après une intervention armée et musclée du gang «krache dife».

L’assaut du gang «krache dife» a débuté à Bel-Air depuis plusieurs semaines. Mais ce week-end, 4 personnes en ont fait les frais et ont été tuées par balles. Parmi les victimes figurent deux femmes dont Natacha Luberka, 27 ans, tuée sur la galerie de sa maison. En plus des balles réelles, les hommes armés de ce gang ont utilisé du gaz lacrymogènes pour amplifier leurs répressions. Des témoins rapportent que ce sont des véhicules de plaques “OFFICIEL” qui alimentent ces bandits en munitions pour attaquer la population du Bel-Air qui s’oppose aux exactions et à la connivence du pouvoir en place avec les gang du G9.

Au micro de la Radio Kiskeya ce 31 mai, un homme de 74 ans qui habite la zone depuis environ 50 ans a dénoncé les attaques du G9 dans ce quartier qu’il qualifie d’historique. Aussi, il demande à Jovenel Moïse de surseoir à son projet de référendum.

Plusieurs autres citoyens dénoncent les manœuvres du pouvoir en place contre les quartiers populaires qui ne veulent pas supporter les projets de Jovenel Moïse. Ils disent que Bel-Air s’opposent ardemment au référendum et demandent à la population de prendre ses responsabilités face à tous ceux qui veulent entrer dans cette logique.

Rappelons que ces attaques au Bel-Air sont le résultat des promesses de guerre civile que Barbecue, le chef du G9, avait faites à tous ceux qui s’opposent au référendum. Et à en croire ses mots, le pire est à venir. Dommage qu’aucune autorité ne pourra l’arrêter vu qu’il fait le travail bien apprécié de son patron au pouvoir.

Bouton retour en haut de la page