Avertissement à l’opposition : le ministre Edner G. Day s’est-il trompé d’époque ?

En réponse au porte-parole du Secteur démocratique et populaire, André Michel, menaçant de forcer Jovenel Moïse à partir le 7 février 2021 en recourant à un nouvel épisode de ‘’pays lock’’, le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger, Louis Edner Gonzague Day promet de traquer les ‘’terroristes intérieurs’’.


À l’annonce des troubles sociaux visant à contraindre Jovenel Moïse à respecter l’échéance constitutionnelle du 7 février 2021, le pouvoir n’entend pas baisser les bras, annonce le titulaire du MHAVE. Louis Edner Gonzague Day, dans le cadre d’une rencontre avec la presse, ce vendredi 22 janvier au local du ministère de la Justice et de la Sécurité publique, lance une mise en garde aux perturbateurs.

‘’L’État devrait kidnapper ces citoyens qui aspirent au pouvoir en recourant à la violence, et non de pauvres gens. Ces leaders qui promeuvent le sang, le 7 février 2021, ne seront pas tolérés, ils seront traqués. On va réprimer tout acte de vagabondage visant à troubler la paix publique’’, a-t-il promis.

D’un ton ferme, Louis Edner Gonzague Day, dans le costume de ministre a.i. de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, en l’absence d’Audain Fils Bernadel en convalescence, blâme les adversaires du régime en place, assoiffés de pouvoir, considère-t-il.
‘’C’est anormal qu’un leader de l’opposition fasse l’apologie de la violence. Ils ont introduit le supplice du collier en 1986, en 2018 ils ont inventé le “pays lock” et ils planifient l’apocalypse en 2021. Alors que la fraction saine de la population haïtienne espère vaquer librement à ses occupations, ces prétendus défenseurs du peuple envisagent de rééditer leurs opérations macabres’’, a-t-il dénoncé.

Alors que les lois de la République garantissent l’exercice du droit d’expression, le ministre Louis Edner Gonzague Day, duvaliériste convaincu, promet de faire revivre des évènements chaotiques de la dictature en menaçant des opposants au PHTK qui réclament le respect des dispositions de l’article 134-2 de la Constitution.

Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page