Coronavirus: Les habitants de Jérusalem aux abois

Les habitants de Jérusalem sont complètement abandonnés par les autorités, malgré le risque de la propagation du coronavirus sur ce bout de terre. Situé au nord de la capitale, Jérusalem cette zone avoisinante de Canaan et Corail Cesseless, n’a jusqu’à présent rien bénéficié des promesses d’accompagnement du président de la République, Jovenel Moïse, en rapport avec l’épidémie.

Une zone abandonnée. Pas de campagne de sensibilisation. Des enfants jouent, des petits groupes de jeunes discutent comme si de rien n’était. Le virus se transmettant essentiellement par voie respiratoire mais aussi par contact physique, Ici, la distanciation sociale n’est pas de mise.

La population n’a pas accès à l’eau potable
Le lavage des mains est pratiquement impossible à Jérusalem. Pas d’installation de points de lavage des mains, rares sont les boutiques qui installent un seau rempli d’eau pour les acheteurs. “J’ai dû marcher pendant longtemps à la recherche de l’eau pour ma famille”, raconte une fillette croisée au bord de la route munie d’un gallon.

Depuis son apparition sur le sol haïtien, le coronavirus a déjà fait 44 cas confirmés et 3 morts. La maladie prend le large sur le territoire, en dépit de ce fait, la gestion de la crise par les autorités laisse à désirer.

Pour réduire la propagation du virus, les autorités doivent intervenir sur tout le territoire et surtout dans les bidonvilles. Jérusalem n’a pas accès aux services de base pour contrecarrer l’épidémie.

Les citoyens se montrent très critiques envers le gouvernement

“Nou konnen gen dirijan, lameri, lè gen yon dal kap koule la “, declare un jeune homme. “Ils ne viennent que pour ramasser de l’argent”, conclut-il.

À l’image des quartiers populaires et des zones reculées du pays, les services de santé sont quasi-absents à Jérusalem. Le seul centre de santé existant dans la zone est incapable de fournir convenablement les soins nécessaires à la population à cause du dysfonctionnement de ses services, selon une habitante interrogée.

Les habitants souhaitent que l’état fasse Jérusalem , Onaville, Canaan, Corail une priorité, en leur donnant des moyens pour faire face à des défis contre la pandémie. À vue d’œil, on peut facilement avoir une idée de la situation dégradante des conditions sociales des des habitants à Jérusalem et ses environs .

HIP / Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page