Détournement de biens publics à l’ONI: « Ensemble Contre la Corruption » crie au scandale

La structure dénommée Ensemble Contre la Corruption (ECC) se prononce sur les suspicions de corruption qui pèsent sur l’Office National d’Identification (ONI). Dans un communiqué paru le lundi 27 décembre 2021, elle appelle les instances judiciaires et de lutte contre la corruption à faire leur travail, rappelant que le principal concerné dans ce dossier avait déjà menti à la nation en 2018.

Jude Jacques Élibert, l’ancien Directeur Général de cette institution, est accusé d’avoir détourné des biens appartenant à l’ONI. Face à ces révélations fracassantes, l’ECC se demande comment une institution publique gérant les données confidentielles et sensibles a pu être confiée à des personnes à l’intégrité douteuse.

Plus loin, rappelant que l’ONI est soumis aux règles et principes qui régissent l’État, l’ECC exige que lumière soit faite sur ce dossier dans un délai raisonnable. De même, elle appelle la Justice à sévir contre les coupables et leurs complices au cas où ces actes de corruption serait avérés.

Également, elle se questionne sur le mutisme de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) dans l’affaire, rappelant que l’ONI a déjá été au cœur d’un scandale de corruption lié à l’affaire Dermalog, sans oublier que Jude Jacques Élibert, le principal suspect, avait menti au Sénat de la République en décembre 2018 toujours dans ce dossier.

En conclusion, Ensemble Contre la Corruption (ECC) qui regroupe au moins sept organismes de défense des droits humains, interpelle tout un chacun, dont les citoyen.e.s et les démocrates, sur le comportement de Jude Jacques Élibert et certains membres de son staff qui nuit à la gouvernance politique du pays.

Bouton retour en haut de la page