Le RNDDH plaide en faveur d’un syndicat au sein de la PNH

 

Le RNDDH plaide en faveur d’un syndicat au sein de la PNH 2
Dans un rapport d’enquête de 15 pages, publié le 13 février 2020, le Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) a plaidé en faveur d’un syndicat au sein de la PNH, puisque, selon cette structure, « personne ne peut mieux que l’opprimé-e, exprimer les conditions de son oppression et faire des recommendations pour l’amélioration de sa situation».

« Il ne fait aucun doute que les agents-tes de la PNH ne peuvent continuer dans ces conditions qui sont tout aussi préoccupantes que le manque de volonté flagrant des autorités étatiques de les améliorer », a déclaré le RNDDH dans ce rapport dont la rédaction d’Haïti Info Pro a eu copie.

« Rejeter catégoriquement toute action visant à mettre en place un syndicat au sein de la PNH, sous prétexte que la loi ne le permet pas, n’est pas une option», poursuit le RNDDH qui croit que le problème de la grève des policiers doit être posé avec sérieux dans le cadre de la formation de l’SPNH.

Le réseau National de Défense des Droits Humains qui a précisé que l’SPNH doit être créé dans le respect de la loi et envoie une mise en garde contre toute velléité de réprimer les policiers protestataires : « …réprimer les policiers-ères qui revendiquent aujourd’hui la jouissance de leur liberté syndicale, c’est différer un problème qui doit être autrement géré », soutient l’organisme de droits humains très respecté en Haïti comme à l’étranger.

Notons que des policiers se réclamant membres d’un syndicat au sein de la PNH dont sa coordonatrice, Yanick Joseph, ont été révoqués par la Direction Générale après recommandation de l’inspection générale de la Police Nationale d’Haïti. Ces derniers sont reprochés d’avoir porté atteinte à l’honneur de la PNH.

Joubert Joseph

Bouton retour en haut de la page