L’OCCED’H lance son projet d’appui psychosocial au bénéfice de 5 mille enfants de bas Delmas

(HIP)- Environ 5 mille enfants vulnérables issus de plusieurs quartiers de bas Delmas recevront un accompagnement psychosocial. Il s’agit d’un projet initié par l’Organisation des Cœurs pour le Changement des Enfants Démunis d’Haïti (OCCED’H), qui bénéficie du support du Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance (UNICEF). « Ann simen lespwa, pou timoun yo ka rekòlte lavi… », le titre de ce projet lancé officiellement le Mardi 29 décembre 2020.

Ils étaient plusieurs dizaines d’enfants à participer au coup d’envoi du projet, au local de Parc Midore à Delmas 33. Ces enfants qui sont les potentiels bénéficiaires du projet, seront accompagnés par des moniteurs, des psychologues et des travailleurs sociaux, engagés par l’OCCED’H. Protéger et appuyer psychologiquement les bénéficiaires, l’objectif de ce projet, qui touche les zones de Saint-Martin, Piste aviation, Delmas 2 et « Camp Bèbè ».

« Durant l’exécution du projet, des séances de sensibilisation sur la protection de l’enfant seront organisées », a informé le Président du Conseil d’administration de Organisation des Cœurs pour le Changement des Enfants Démunis d’Haïti, qui dit prioriser une approche communautaire participative. Par ce projet, Chrislie Luca Napoléon s’attend à ce que les enfants victimes ou à risque aux différents types de violences, particulièrement ceux vivant avec un handicap aient accès aux services de protection y compris des interventions psychosociales.

Ces interventions visent au moins 5000 enfants vulnérables ou en situation de détresse émotionnelle dans les quartiers ciblés. Selon Mme Napoléon, les enfants seront non seulement supportés sur le plan psychosocial mais leurs parents bénéficieront d’un soutien financier inconditionnel. « 100 ménages vulnérables dont 80% d’entre eux dirigés par des femmes reçoivent une assistance financière par le biais d’un programme de transferts monétaires non conditionnels », a-t-elle indiqué. Durant ce projet, les adultes seront également sensibilisés sur l’importance de la protection des enfants.

« Timoun jodi, granmoun demen, se sa yo toujou di. Men tou, se menm timoun sa yo ki ekspoze ak tout kalite move zak kap fèt nan katye defavorize yo. Gang, krim tout kalite, vyòl, vòl… timoun yo sibi, yo wè, e tande anpil bagay », rappelle la responsable de l’OCCED’H. Avec l’appui du Fonds des Nations-Unies pour l’Enfance, Chrislie Luca Napoléon s’engage à changer ce tableau, et offrir d’autres alternatives aux enfants des quartiers populaires. « Annou travay alabaz, non sèlman pou pwoteje dwa yo, men tou pou evite peyi a gen plis jèn ki gen zam nan men yo », conclut-elle, invitant tous les secteurs vitaux du pays, à rejoindre cette bataille.

Cette cérémonie de lancement du projet de protection et d’appui psychosocial a été clôturée par la distribution de jouets aux enfants bénéficiaires, qui ont fait le déplacement. Les responsables de l’OCCED’H annoncent que des programmes similaires seront également exécutés dans d’autres quartiers populaires de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Haiti Infos Pro

Credit photo: Edens St-Louis

Bouton retour en haut de la page
Haïti Infos Pro