Des motocyclistes dans les rues, paralysent la circulation pour protester contre la rareté du carburant

Nouvelle journée de protestation des motocyclistes à Port-au-Prince contre la rareté du carburant. À Delmas 47 comme à Canapé-Vert, la circulation est paralysée. Des pneus enflammés sont dressés pour demander aux autorités en place d’assumer leurs responsabilités afin de pallier ce problème.

À Delmas 47, ce sont des chauffeurs de motocyclette de la Base 47 qui ont investi les rues. L’un d’entre eux déclare avoir mis sa moto, son gagne pain, dans un coin à cause de la rareté du carburant qui persiste depuis déjà trop longtemps dans le pays. Un peu plus haut sur la route de Delmas, une fumée noire et épaisse se dégage, sans compter le blocage de la circulation.

Le passage est également bloqué à Canapé-Vert et à Thomassin 48 pour les mêmes raisons précitées. Dans d’autres zones de la capitale, le transport en commun est au ralenti notamment dans la commune de Pétion-Ville; les prix de certains circuits sont revus à la hausse.

Paralèllement, l’Association des Chauffeurs de Produits Pétroliers d’Haïti (ACPPH) annonce un arrêt de travail à partir de ce jeudi 21 octobre. Véritable cible des gangs armés, les responsables de cette structure entendent maintenir cette décision jusqu’au revirement de cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × deux =

Bouton retour en haut de la page