Haïti-Insécurité : Assassinat de l’huissier Jean Fenel Monfleury, ses proches évoquent un acte politique

Haïti-Insécurité : Assassinat de l'huissier Jean Fenel Monfleury, ses proches évoquent un acte politique 2
Le corps sans vie de l’huissier Jean Fenel Monfleury (52 ans), gisant dans son sang, a été retrouvé à la rue Aubry, non loin de l’Église Saint-Jean Bosco.

Le climat d’insécurité qui prévaut à Pétion-Ville, conjuguée à la répression contre des militants politiques anti-gouvernementaux, est mis en cause dans le cadre de ce crime.

Magalie Saint-Louis, proche de la victime, encore sous le choc, dénonce la situation d’insécurité qui empoisonne la paix sociale à Pétion-Ville. Ce lundi 2 mars, au soir, des hommes lourdement armés ont dégainé leurs armes et fait des victimes. L’huissier Jean Fénel Monfleury visé par les individus armés, lors de cette attaque, n’a pas survécu à ses blessures, a rapporté Magalie Saint-Louis. D’autres personnes présentes dans les parages en étaient sorties blessées, a précisé la même source.

‘’Ce qui se passe à Pétion-Ville est devenu inacceptable. Pas un jour sans recenser de cas d’assassinat par balles, de blessés à l’arme blanche. Le meurtre de Jean Fénel Monfleury confirme cette machine répressive orchestrée contre des opposants au pouvoir’’, dénonce Magalie Saint-Louis.

Le juge titulaire du Tribunal de Paix de Pétion-Ville, Eno René Louis, compatit à la souffrance des proches et amis de la victime. Le magistrat Louis évoque le départ d’un collaborateur modèle discipliné, rigoureux et responsable.

HIP/Haiti Infos Pro

Bouton retour en haut de la page