Insécurité : Assassinat du policier Réginald Laleau à l’intérieur d’une église

Des bandits armés ont assassiné, ce dimanche 24 juillet, dans la commune de la Croix-des-Bouquets à l’intérieur d’une église en plein culte, l’inspecteur de police Réginald Laleau puis emporté son cadavre, selon le porte-parole de la PNH Gary Desrosiers.

Il était aux environs de midi quand des bandits lourdement armés ont fait irruption, ce dimanche, à l’Église Assemblée de Dieu de la localité de Meyer, commune de la Croix-des-Bouquets, puis assassiné l’inspecteur de police Réginald Laleau, 45 ans. 

Par la suite, les malfrats ont eu le temps d’emporter le cadavre de la victime sans être interceptés ainsi que sa voiture qu’ils ont finalement abandonnée tout près de l’École Nationale de Meyer.

Une autre personne, témoin de la scène, qui était dans les parages, a été assassinée par les seigneurs de la terreur, ont rapporté d’autres témoins cités par la police.

Le groupe criminel 400 Mawozo, connu pour sa cruauté inhumaine, qui contrôle la commune de la Croix-des-Bouquets, a été suspecté d’avoir commis ce crime odieux. Pour l’instant la police se garde de donner des détails et annonce l’ouverture d’une enquête afin de retrouver le cadavre de la victime, d’élucider ce crime, identifier les coupables et fixer les responsabilités.

Rappelons que cette pratique d’emporter le cadavre des policiers assassinés est devenue monnaie courante. Le 12 mars 2021 5 policiers ont été exécutés dans un raid ayant tourné au fiasco à Village-de-Dieu; leurs cadavres n’ont jamais été retrouvés. Même cas de figure pour un officier de police assassiné dans une attaque contre le commissariat de Portail Saint-Joseph par le grang Krache Dife. L’inspecteur de police Réginald Laleau s’ajoute à la longue liste des morts sans sépulture. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 × cinq =

Bouton retour en haut de la page