Le SDP de Nènèl Cassy invite le ministre Ricard Pierre à démissioner

Le porte-parole du Secteur démocratique et populaire (SDP), Daril Balthazar, rappelle au ministre de la Planification et de la coopération externe (MPCE), Ricard Pierre, l’obligation de respecter ses engagements pris avant son intégration au gouvernement de facto. Il a été entendu que l’ancien sénateur Ricard Pierre accepte la décision du directoire du SDP de démissioner au cas où la demande aurait été formulée par ce regroupement politique. Mais, quelle branche du SDP, celle d’André Michel ou de Nènel Cassy, aura le pouvoir de pousser l’ancien élu à la démission ?

Le titulaire du MPCE, Ricard Pierre se retrouve dos au mur après la demande formulée par le SDP, branche Nènèl Cassy, de réclamer sa démission de l’équipe de facto. En conférence de presse, jeudi, au quartier général du SDP à Delmas 75, Daril Balthazar invite le ministre Ricard Pierre à acter ses engagements pris dans la période ayant précédent son accession au MPCE.

La position du SDP quant au comportement de Ricard Pierre à la tete du MPCE est arretée. Le board de cette famille politique attend la décision de l’ancien élu du Sud’Est de faire droit à la proposition soumise, jeudi, sinon des decisions qui s’imposent devront etre adoptées, previent Daril Balthazar.

Il importe de rappeler que le porte-parole du Conseil national de transition (CNT) Patrick Joseph a exigé, lundi la démission de l’agronome Ricard Pierre à la direction du MPCE. À l’occasion d’une adresse devant le batiment logeant le ministère à Bourdon, il a mis en avant des cas de corruption avérés et systématiques au sein du MPCE pour justifier sa demande.

Au tournant d’un contexte tendu et flou, le ministre Pierre doit décider entre son poste et une branche de son organisation qui l’avait choisie. Parallelement, aucune réaction des dirigeants du SDP, branche André Michel, n’a été enregistrée. Le concerné également se terre dans un silence assourdissant face aux demandes réitérées de ses camarades politiques et d’autres acteurs politiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

15 − 12 =

Bouton retour en haut de la page